À QUOI FAUT-IL FAIRE ATTENTION LORS D’UNE CONTRE-VISITE IMMOBILIÈRE ?

Lors de l'achat d'une maison ou de tout autre bien immobilier, une contre-visite est un acte important vous permettant de déterminer le « juste prix » et d'inclure les éventuels frais de rénovation à prévoir dans votre budget.
À quoi faut-il faire attention lors d’une contre-visite immobilière ?
La contre-visite est une étape importante pour les acheteurs. Après avoir eu un réel coup de cœur pour un bien immobilier, la contre-visite peut le confirmer, ou au contraire, vous faire totalement changer d’avis. Par conséquent, il est important de se poser les bonnes questions et d'y être préparé. Voici quelques points à connaître avant d’effectuer une contre-visite.

Quel est l’intérêt de faire une contre-visite ?

Lorsque vous visitez un bien immobilier pour la première fois, vous voyez toutes les bonnes raisons qui vous donnent envie d’acheter au prix fixé par le revendeur. Au cours de la contre-visite et après avoir effectué un certain nombre de vérifications, vous pouvez constater de nombreux points vous donnant envie de négocier le montant.

Cette deuxième visite peut prendre du temps car la maison doit être inspectée en détail et le montant des travaux de rénovation ou d'amélioration doit être correctement estimé.  Elle permet également d’analyser plus scrupuleusement le quartier, l’environnement de la propriété, la desserte des moyens de transport et équipements publics entourant le bien, ainsi que tous les autres éléments auxquels vous n’aurez pas forcément pensé lors de la première visite. Il est conseillé d’effectuer une contre-visite avec un proche afin de connaître leur sentiment sur ce bien, mais aussi pour vous faire remarquer des aspects de la maison ou l’appartement auxquels vous n’avez pas prêté attention.

Contre-visite immobilière : exemple de points à vérifier

L’environnement du logement : Est-ce un quartier calme ? Crèches, écoles, commerçants sont-ils proches ? Une place de parking est-elle mise à disposition ? Les maisons voisines sont-elles bien entretenues ? Quels sont les principaux projets d'urbanisme de la ville ?

L’extérieur du logement : Quel est l’état de la toiture et de la façade ? Y’a-t-il des traces d’infiltrations ou fissures ? La résidence est-elle sécurisée ? Comment se fait l’accès au logement ? Les parties communes sont-elles bien entretenues ?

L’intérieur du logement : Quel est l’état des sols, murs, plafonds, plomberies, prises de courant… ? Le bien est-il raccordé à la fibre ? Comment fonctionne le chauffage ? Faut-il une nouvelle chaudière ou de nouveaux radiateurs ?

Lisez attentivement le diagnostic immobilier

Il est nécessaire de demander le diagnostic immobilier, en particulier le DPE, ainsi que les dernière factures de gaz et d’électricité. Elles vous fourniront de précieuses informations sur la performance globale du bien, et sur sa capacité globale d’isolation.

De plus, il est conseillé de consulter les factures des plus récents travaux ainsi que les dernières taxes foncières. Ces différents coûts affecteront vos finances. Il est préférable de bien les chiffrer pour éviter les mauvaises surprises après l'installation.

Faut-il venir avec un expert et prévoir du matériel ?

Lors de la contre-visite immobilière, n’oubliez pas de venir avec du matériel pouvant vous être utile, comme un mètre à mesurer et de quoi noter tout ce que vous avez remarqué.

Il est judicieux d’inviter un professionnel lors de cette contre visite immobilière si vous avez d’importants projets de rénovation. Par exemple, un artisan du BTP étudiera la faisabilité de votre projet et vous fournira une fourchette de prix pour les travaux.
 
immobilier.lefigaro.fr Retour à la liste des actualités
Compte client :