LES DIFFÉRENTS TYPES D'IMPÔTS SUR L'IMMOBILIER

Lorsque vous mettez un pas dans l'immobilier, il vous faut passer par les protocoles de fiscalité et de transaction. Les impôts ne sont pas à négliger, ils sont divers et variés, et représentent une somme importante à débourser, surtout si votre bien à une belle valeur pécuniaire.
Les différents types d'impôts sur l'immobilier

La taxe d'habitation

Le lieu géographique de votre habitation ainsi que son type feront varier cette taxe. Toutes les personnes en relation avec le lieu de logement sont réunies par cette taxe. Elle est annuelle et la personne recevant les loyers devra s'en acquitter dès le premier mois de l'année d'imposition.

La taxe foncière pour les propriétaires

Vous êtes imposé à la taxe foncière dès lors que vous êtes propriétaire. Il est lui aussi mensuel et son taux est aussi variable selon l'emplacement du bien. Il est a payer au début de l'année imposable. 

Ce sont les communes qui bénéficient des taxes foncières, ou les territoires et régions dans certains cas. Les sommes perçues sont ensuite usées à des fins d'investissement ou d'entretien des services publics. La valeur au niveau du cadastre, l'état du logement et sa superficie définit la base de cet impôt.

Les taxes des gestions locatives

Le système d'impôt est similaire lorsqu'il s'agit de revenus, même au niveau des locations reçues. Tous les types de locations sont concernées.

Le régime réel s'applique dans les cas où les locations sont non-meublées et que le loyer dépasse les 15 000 euros ou dans le cas où les locations sont équipées et que le loyer est supérieur à 70 000 euros.

Enfin, l'administration se réserve le droit de toucher des taxes mensuelles grâce au système bancaire.

Source de l'article Retour à la liste des actualités
Compte client :