NET VENDEUR : DÉFINITION, CALCUL ET FRAIS DE NOTAIRE

Pour acheter ou vendre un bien, il faut bien s'informer sur le vocabulaire de la vente. Des termes techniques tels que net vendeur sont utilisés.

Net vendeur : définition, calcul et frais de notaire

Le prix net vendeur est le montant que le propriétaire d'un bien immobilier (également appelé vendeur) reçoit à la fin de la vente, après avoir déduit les frais de l'agence immobilière et les frais de notaire. Ces frais incluent une commission de l'agent immobilier, qui peut varier entre 5 et 8% du prix du bien, ainsi que les frais de notaire, qui peuvent s'élever à 7%. Pour calculer le prix net vendeur, il suffit de soustraire ces frais du prix de vente du bien.

Le prix net vendeur est différent du prix frais d'agence inclus (FAI), qui inclut également les frais d'agence. Le FAI est donc égal au prix net vendeur, auquel il faut ajouter les frais d'agence.

Les frais d'agence sont généralement à la charge du vendeur, tandis que les frais de notaire sont à la charge de l'acheteur. Cependant, il est possible que ces frais soient négociés et partagés entre les deux parties.

Le prix net vendeur est un montant TTC (toutes taxes comprises), qui inclut la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans le cas d'un bien neuf ou rénové à plus de 70%. Si l'achat est réalisé auprès d'un promoteur, l'acheteur devra payer la TVA. Dans le cas d'un achat de particulier à particulier, la TVA n'est pas applicable.

Il est important de noter que le vendeur peut être soumis à une taxe sur la plus-value immobilière s'il réalise une plus-value sur la vente de son bien. Il est donc recommandé de se renseigner sur les conséquences fiscales liées à la vente d'un bien immobilier avant de procéder à la transaction.

En résumé, le prix net vendeur est le montant que le propriétaire d'un bien immobilier reçoit à la fin de la vente, après déduction des frais de l'agence immobilière et des frais de notaire. Le prix net vendeur est un montant TTC, qui inclut la TVA dans le cas d'un bien neuf ou rénové à plus de 70%. Les frais d'agence sont généralement à la charge du vendeur, tandis que les frais de notaire sont à la charge de l'acheteur. Il est important de prendre en compte les conséquences fiscales liées à la vente d'un bien immobilier avant de procéder à la transaction.

Source de l'article Retour à la liste des actualités
Compte client :