PERTE DE VITESSE POUR LE MARCHÉ DU NEUF.

EN CE DÉBUT DE TROISIÈME TRIMESTRE, IL EST POSSIBLE DE TIRER DES PREMIERS BILANS SUR L’ANNÉE QUI VIENT DE S’ÉCOULER. INTÉRESSONS-NOUS AU MARCHÉ DU NEUF ET DE L’ANCIEN ET TENTONS DE DÉCRYPTER LEURS ÉVOLUTIONS.
PERTE DE VITESSE POUR LE MARCHÉ DU NEUF.
Il est clair que les deux paramètres, l’offre et la demande, n’évoluent pas de la même manière. Tandis que la demande reste toujours très élevée notamment grâce aux taux très bas, l’offre peine à se renouveler. Ce qui pourrait profiter au marché de l’ancien

Une offre en chute libre

Selon une enquête de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), la réservation de logements neufs a connu une baisse de 7,7% par rapport à l’année 2018 sur la même période, soit le second semestre. Ce recul était moins important sur le premier semestre, où on pouvait l’évaluer à hauteur de 2,3%. Ceci est essentiellement dû au recul des mises en ventes. Un plongeon de 25% par rapport à la même période l’an dernier. Le chiffre exact est de 29 116 mises en vente, soit un chiffre qui est « en dessous de la moyenne trimestrielle depuis 2014 » observe Marc Villand, vice-président de la FPI. 

Certains avancent une possible explication : la crainte des élus locaux concernant les permis de construire. En effet, de peur des recours ou de l’impopularité à l’approche des élections, les permis de construire sont beaucoup plus difficilement octroyés. 

Le marché de l’ancien directement impliqué 

En toute logique, ce mouvement sur le marché du neuf a une répercussion directe sur le marché de l’ancien. Les demandes de biens des particuliers vont naturellement se reportées sur l’ancien, faute d’offre… Par conséquent, il est fort possible que l’afflux d’une nouvelle demande sur ce marché provoque une montée des prix, comme on a pu le voir sur le neuf ces dernières années. 

Néanmoins, les ventes globales en France se portent bien. 125 000 réservations sont estimées pour cette année, soit le cinquième meilleur score depuis 1995. Ceci est bien sûr amené par des taux d’emprunts au plus bas et des aides financières importantes (prêt à taux zéro, loi Pinel etc…). 
 
pap.fr Retour à la liste des actualités
Compte client :