LES RECORDS DU MARCHÉ IMMOBILIER SANS CESSE BATTUS !

CETTE RENTRÉE 2019 PASSÉE, LE CONSTAT RESTE LE MÊME, LE MARCHÉ IMMOBILIER SE PORTE TRÈS BIEN. FAISONS LE POINT AVEC LA DERNIÈRE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIÈRE DE LA FNAIM. 
LES RECORDS DU MARCHÉ IMMOBILIER SANS CESSE BATTUS !
La faiblesse des taux d’emprunts continue de dynamiser le marché

La première raison et la plus évidente, c’est l’extrême faiblesse des taux d’emprunts. Elle continue de soutenir une demande toujours plus importante. Selon la FNAIM, cela pourrait même encore baisser dans les mois prochains. Des éléments structurels s’ajoutent aussi à la liste des facteurs qui jouent sur le marché immobilier. L’augmentation du pouvoir d’achat des ménages, la baisse du taux de chômage, ou la démographie favorable sont des moteurs qui boostent le marché. L’immobilier est aujourd’hui considéré comme un placement peu risqué, et nombreux sont ceux qui n’hésitent plus à investir. 

Les prix et le nombre de vente

Entrainés par la demande, les prix ne cessent d’augmenter. D’après l’INSEE, on connait en France une croissance moyenne d’environ 3% sur un an, tandis que la capitale et certaines villes en développement connaissent des montées allant jusqu’à 7 ou 8% sur un an. En ce qui concerne le nombre de ventes, c’est surtout du côté de l’ancien que les chiffres sont frappants. Le nombre de transaction était déjà haut, mais il est pourtant encore en hausse. Le chiffre du million a même été franchi en Juin 2019 sur l’année écoulée (1 017 000 exactement). 

La bonne forme générale du marché cache néanmoins des disparités géographiques importantes. En effet, c’est surtout la capitale parisienne et de grandes métropoles régionales qui profitent de ces records. Un bon nombre de secteurs ruraux sont eux à la peine. Ceci s’explique par la métropolisation, qui vise à orienter la population vers les zones les plus denses. 

Néanmoins, il est nécessaire de prévoir les potentiels signaux qui pourraient enrayer la dynamique du marché. Basculement des taux d’intérêts, retournement économique important ou encore un durcissement des conditions de crédits pourraient nuire à la bonne santé du marché.
 
journaldelagence.com Retour à la liste des actualités
Compte client :