Immobilier : l'essor des biens atypiques

Qui sont les acheteurs des biens atypiques ?

Le réseau Espaces Atypiques a réalisé une étude sur les acheteurs de ces biens à la mode en ce moment. Si « bien immobilier atypique » fait résonner quasi systématiquement « loft » dans notre esprit, cela n’est pas que ça. Il n’est toutefois pas illogique d’associer les deux idées puisque un tiers des biens atypiques sont des lofts. Mais s’y recensent également des biens comme des anciens locaux commerciaux, des logements à la décoration originale, avec un toit-terrasse, des maisons d’architecte, ou plus extrême encore, des péniches habitables, des anciennes gares ou écoles…

D’après cette étude, il ressort que le critère numéro un pour investir dans un tel bien est le coup de cœur (pour un tiers des sondés). La recherche d’un plus grand espace arrive en deuxième critère de choix. Enfin, troisième sélection, l’envie de nouveauté.

Source : lesechos.fr