Immobilier : comment se portent les villes du Nord ?.

La croissance des transactions continue mais avec des prix toujours stables, à l'exception de Lille et Tourcoing. Petit tour d'horizon des villes où l'on peut encore faire de bonnes affaires.

Lille : miser sur les quartiers populaires
L’immobilier se porte bien dans la capitale des Flandres, avec une croissance des biens vendus de 5% l’an dernier. Les quartiers les plus recherchés sont ceux du centre et du vieux Lille (autour de 4000 euros/m²).
Certains quartiers méconnus sont en train d’être rénovés, non loin du centre et méritent d’être pris en compte. Vous pouvez trouver des appartements pour moins de 2 500€ le mètre carré, dans de belles maisons de la fin du siècle dernier, à Esquermes. Des pavillons années 30 de 100m² sont accessibles à 170 000€ (avec travaux à prévoir).

Beauvais : les acheteurs en position de force
En 2017, malgré une augmentation des ventes de 10%, les prix n’ont pas bougé. Les biens à vendre sont en effet toujours plus nombreux que la demande. Dans le centre, il faut compter 1 500€ le m² pour un état correct. Les pavillons quant à eux se vendent seulement dans un état impeccable (Entre 250 et 350 000 euros).

Tourcoing : des quartiers à explorer
Ici encore, 2017 a été dynamique pour les transactions avec une hausse de presque 10% et des prix qui ont cessé de baisser. C’est l’état du bien qui marque la différence, et parfois de taille, sur le prix : une maison populaire bien rénovée peut se vendre très rapidement, et monter jusqu’à 150 000 euros. De belles opportunités également dans les quartiers rafraîchis de Croix-Rouge ou Virolois.

Dunkerque : s’offrir la plage à quelques mètres c’est possible
La ville n’a, quant à elle, pas profité du dynamisme de l’an passé. Ayant une offre toujours largement supérieure à la demande, les prix n’ont pas bougé. Seules les demeures cotées de Malo partent facilement, autour de 220 000 euros.
La véritable opportunité immobilière se situe dans le centre, avec des appartements à moins de 1500€/m².

Roubaix : on mise sur 2018
Une année très morose pour Roubaix pour l’immobilier : pas d’évolution côté prix, ni côté volume. 2018 s’annonce plus engageante avec une demande enthousiaste. Les maisons du centre-ville très abordables (autour de 1000€/m²) séduisent les acheteurs venus de Lille.
La meilleure affaire dans la ville reste l’investissement, avec un rendement élevé grâce aux étudiants. Des immeubles avec plusieurs logements se négocient à moins de 200 000 euros, avec des loyers à 20 000 euros par an.

Source : capital.fr