Des bons plans pour investir dans l'immobilier

Quelques conseils pour investir dans l'ancien et le neuf

La grande majorité des placements a chuté dû au niveau historiquement bas des taux d’intérêt. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les investisseurs qui veulent acheter dans l’immobilier, contrairement aux épargnants qui ne vivent pas bien cette situation. Vous avez un très bon dossier ? Vous pouvez actuellement emprunter autour de 1 % sur vingt ans.

S’il s’agit de votre premier investissement dans l’immobilier, il vaut mieux privilégier les grandes métropoles. « À long terme, ce sont celles qui présenteront le plus grand potentiel de valorisation et assureront aussi une vacance locative moindre », explique Sébastien de Lafont, président de Meilleursagents. Attention, il faut savoir qu’investir dans l’immobilier n’est pas sans risque et ceci peu importe la typologie du bien. « Il existe aussi des aléas techniques, par exemple copropriétés anciennes dégradées ou malfaçons sur le chantier, et des risques juridiques avec des montages exotiques dont les investisseurs ne mesurent pas toujours les conséquences », met en garde Ganaëlle Soussens, avocate spécialisée dans le droit immobilier à Paris. Pour éviter ce risque, choisissez votre investissement grâce aux conseils présents sur cet article.

Lille : peu importe le bien, c’est possible

À Lille, 22% de la population est étudiante et ils sont nombreux à chercher des logements proches du centre. Cette forte concentration d’étudiants pousse les acheteurs à investir dans le Vieux-Lille et autour de République, Gambetta ou encore Vauban. Dans ces secteurs, la rentabilité est plutôt positive.

Dans le neuf, les taux de rendement avoisinent 3,5 à 4 % à Lille, ce qui peut qu’intéresser les amateurs de défiscalisation.



Source : immobilier.lefigaro.fr