L'immobilier n'a jamais été aussi abordable depuis 10 ans

Un bilan paradoxal d'un immobilier abordable en période de hausse des prix.

Le pouvoir d’achat augmente dans l’immobilier dans la majorité des villes avec la baisse des taux. Il ne reste plus qu’à obtenir un crédit.

«C'est un discours peu audible actuellement, et un résultat plutôt contre-intuitif, mais les chiffres laissent clairement apparaître que l'immobilier est plutôt bon marché actuellement», a indiqué Hervé Hatt, président du courtier en crédit Meilleurtaux.

En dépit de l’augmentation des prix immobiliers dans la majorité des grandes villes, la baisse des taux sont tels qu’à mensualité stable, les acheteurs peuvent aspirer à de plus grands logements qu’il y a 10 ans.

Selon les informations de www.boursorama.com, un emprunteur qui remboursait 990€ par mois il y a 10 ans, pouvait s’offrir 48 m² de moins à Saint-Etienne qu’aujourd’hui ou encore 10 m² de moins à Marseille ou Lille. Au contraire, à Bordeaux par exemple, le pouvoir d’achat s’est énormément détérioré et désormais on s’offre 14 m² de moins qu’en 2009.


Des résultats records
En prenant une mensualité plus importante (1650 euros), la comparaison est flagrante. Les résultats sont mauvais voire très mauvais à Bordeaux avec 25 m² perdus, 15 m² à Lyon ou encore entre 7 et 9 m² à Rennes et Strasbourg. À Paris et à Nantes, les résultats sont comparables à 2009 avec respectivement une perte de 4 m et 1 m². Ailleurs, les résultats sont positifs avec des gains de plus de 10 m² à Montpellier, 45 m² à Toulon ou encore 76 m² à Saint-Etienne.

Avant d’investir il faut également décrocher un crédit, ce qui n’est pas une mince à faire. Désormais pour qu’un ménage emprunte 150 000 euros sur 20 ans, il faut que celui-ci touche au moins 2100 euros nets par mois. En comparaison, il y a 10 ans il fallait que le ménage touche au minimum 3100 euros nets par mois.



Source : www.boursorama.com